Après un passage en école d’architecture et puis aux Beaux-Arts d’Anvers et de Vienne, le travail de Pauline Debrichy évolue entre l’installation et la sculpture tout en effleurant le domaine de la photographie et de la vidéo. Les concepts d’espace, de temps, d’urbain reviennent très souvent avec un intérêt affirmé pour la relation existante entre l’homme, l’espace et l’objet. L’artiste s’exprime à travers différentes échelles allant de l’objet à la construction de structures plus monumentales.
Les origines carolorégiennes de l’artiste ainsi que son passage en école d’architecture se retrouvent dans le choix des matériaux utilisés, bien souvent bruts, empruntés au secteur de la construction. Le béton, le bois et le métal sont largement utilisés mais aussi le carton ou le polyester. Ses travaux allient des formes géométriques minimalistes à une touche de poésie exprimée dans la fragilité émanant de la réalisation et de l’apparence de ses œuvres.
Les installations de Pauline Debrichy sont pensées en interaction avec l’endroit où elles se trouvent. L’espace et l’environnement utilisés entrent alors en conversation avec le travail, reflétant ses dimensions, sa symbolique ou son esthétique.

Photo : © Bernadette Baumann

Oeuvre

Spits

Pauline DEBRICHY

Arts actuels en terre médiévale