3 photos

Depuis qu’il pratique la peinture, les moyens de communication et les transports en commun sont des sujets récurrents dans la démarche de Daniel Fauville. Lourdes embarcations échouées, les quatre péniches que l’artiste réalise pour Fluide sont une invitation au voyage, à une rêverie au bord de l’eau. La fonte traduit la massivité de ces bateaux tandis que la matière rugueuse et rouillée leur donne des allures d’un autre temps. Tels des artefacts, ces masses inertes témoignent de la sueur des hommes travaillant le métal en fusion dans les hauts-fourneaux de la région. Leurs formes simples et universelles en font un emblème, une stèle, le monument d’une époque révolue et pourtant si proche de nous. Elles rappellent également la forme du berceau ou du sarcophage, là où naissent et meurent les rêves. A Thuin, ville de bateliers, ces péniches suggèrent la rencontre, les découvertes et les échanges qui se produisent tout au long du parcours. Ensemble, ils sont les Gardiens du fleuve, le fleuve de la vie, celui de la ville, de l’histoire, de la mémoire, de l’industrie batelière et métallurgique,  du voyage et du commerce de la cité.

Arts actuels en terre médiévale