2 photos

Situé en contrebas de la Place du Chapitre et offrant une vue exceptionnelle sur la vallée de la Sambre, le Martinet accueille la phrase « L’ombre n’a pas encore étendu son emprise sur nos espérances ». Longue de 17 mètres, l’intervention en lettrage de couleur orange de Djos Janssens pour Fluide occupe l’espace avec force et transforme habilement la vision sur la ville moyenâgeuse et ses remparts tout en déstabilisant et désorientant le spectateur dès son entrée dans Thuin. En associant la phrase à un graphisme, un matériau et une gamme chromatique, Djos Janssens fait apparaître un déséquilibre entre apparence et réalité. Dispositif publicitaire et marchand détourné en dispositif narratif producteur de sens, le néon s’inscrit dans l’histoire de chacun, évoque la condition humaine, ses forces et ses faiblesses. La couleur orange, référence au soleil couchant qui égaye l’univers et porte la vie sur terre, apparaît en contre-sens de la phrase et de son emplacement sur le versant nord du rocher. Enfin, visible de jour comme de nuit, telle une métaphore du temps, cette affirmation rappelle la volonté originelle de la ville de se « protéger » et interroge ses défis et ses désirs d’avenir. A chacun de s’interroger sur ce qu’il voit et de décoder cette nouvelle construction symbolique dans le paysage de la ville.

Artistes

Arts actuels en terre médiévale