Soumise à de nombreux sièges dès le Moyen Age, la ville fortifiée de Thuin a connu de très violents combats tout au long de son histoire. L’intérêt de Mostafa Saifi Rahmouni s’est porté sur la capacité de résilience de la ville et de ses habitants. L’effort, le déploiement et la création dans les moments de chute, de mort ou de détresse et donc la capacité de l’humain à se redresser dans les moments difficiles sont montrés non pas comme une option poétique ou idéologique mais simplement vitale. Placées dans trois lieux de la ville haute, à proximité du Beffroi, symbole des libertés et de l’autonomie du peuple sous l’ancien Régime, les photographies de Mostafa Saifi Rahmouni rappellent la créativité individuelle et collective, le recyclage, l’économie locale mise en place pour survivre.

Sur le rempart nord, d’anciens canons rejaillissent sur un chantier de construction, faisant écho au Spantole, une bombarde française de la période napoléonienne. Dans la ruelle Driane, une ruelle étroite en chicane, une photographie de ce qui reste d’une voiture brûlée d’où émerge, intacte, un manuel d’éducation artistique, est posée contre une des nombreuses fenêtres déjà bouchées.. Enfin, dans le quartier du Beffroi, la vie lente et imperceptible se déplace sur une terre craquelée et hostile.

Arts actuels en terre médiévale