Se jouant des codes de la mythologie et de la science fiction, Lola Meotti investit l’église Notre-Dame du Mont Carmel et questionne l’espace et l’identité de ce lieu historique de Thuin.

La nef de cette église récemment déconsacrée devient, le temps de l’exposition, le cadre d’une projection vidéo-sonore activée par une performance de l’artiste lors du vernissage de Fluide.

Dénuée de sa dimension religieuse, l’église devient une place publique mais n’en reste pas moins un décor grandiose qui nous invite à l’introspection. Une vidéo projetée au sol augmente la réalité physique de cette imposante bâtisse, la sublime et l’ouvre vers un nouveau champ des possibles tourné vers la réalité citoyenne. Seule source lumineuse de l’espace, ce n’est plus une lumière divine qui s’y propage mais une succession d’images clichées et romantiques issues de la culture populaire.La bande sonore laisse entendre des extraits musicaux de blockbusters hollywoodiens, confrontés à la voix de Patrick Poivey, doubleur francophone de l’acteur Bruce Willis, qui nous informe sur la notion de « burn out ».

Par le biais des artifices du cinéma grand public, Lola Meotti tente d’activer une réflexion sur la place du travailleur dans notre société occidentale, la distance entre un monde de divertissement et la réalité vécue quotidiennement par le peuple. Elle propose une fresque politico-apocalyptique volontairement et ironiquement pathétique.

Artistes

Arts actuels en terre médiévale